La microscopique c’est

  • une lucarne indépendante de création et de diffusion documentaire
  • un espace d’exploration à la géographie limitée

    Arette

La microscopique découle

  1. du projet des topographies humaines d’un espace commun que j’élabore par ailleurs et dont l’objectif est de créer les conditions d’une rencontre entre des individus habitant un même espace, et de mettre en avant leur attachement commun à ce lieu, mais aussi l’empreinte que chacun laisse sur cet espace commun.
  2. de mon grand-père arettois, qui ne sort plus beaucoup, et ne voit pas suffisamment pour lire, seul, le journal régional.

Chaque jour, il souhaite qu’on le lui lise. Et chaque jour, l’affaire tourne court.

Car le microscope journalistique de La République des Pyrénées adopte une focale trop large

(Pensez-vous ! Soixante kilomètres à la ronde ! Une immensité !)

Mon hypothèse est qu’il a moins envie de lire le journal que de se promener dans le village, et participer à la vie des Arettois, les voir bouger, parler, occuper l’espace qu’il ne peut plus parcourir aisément…

Observer les mouvements des êtres humains dans l’espace, saisir des bribes de vie et en rendre compte, les transmettre pour créer une expérience collective : cela rejoint ma propre démarche de réalisatrice de documentaires de création.

Alors…

Une télévision de création documentaire à échelle microscopique…

Une télévision sur internet, mais une télévision de création libre. Assez éloignée de ce que l’on nomme aujourd’hui “télévision”.

Repartons plutôt de sa signification première : “celle qui voit loin”.

Bizarrerie de désirer voir loin à l’intérieur d’un périmètre réduit ?
Pas vraiment si on pense que chaque être humain est un univers à lui seul.

J’ai, en tous cas envie, d’essayer cette aventure microscopique et de la partager.

C’est un essai grandeur nature, un “pilote”, que je vous propose de vous approprier et de mener avec moi.

Toutes vos remarques, suggestions, envies seront les bienvenues. N’hésitez pas à laisser vos commentaires.

 

La microscopique a débuté à Arette (64) en juillet 2012 ; s’est poursuivie dans la version portraits topographiques à Bagnols-sur-Cèze (30) en août 2012 ; est revenue à Arette en juillet 2013 ; s’est envolée en Belgique en octobre 2013 ; pour revenir à Arette en août 2014…; s’est esquissée à Saint-Denis (93) en 2014 et 2015…; A suivre…

voir les films

 

4 commentaires

  1. La microscopique est l’une des entreprises les plus passionnantes et vertigineuses de cet été. Arette livré à votre grand-père, aux Arettois et au monde entier. Offrez-moi encore d’autres véhicules traversant les champs, d’autres vélos, d’autres mouvements, d’autres angles, d’autres paysages.
    L’espace devenu sujet. Votre Arette est essentiel ! Comme une nouvelle “tentative d’épuisement d’un lieu”.
    Allez une suggestion:
    Auriez-vous la possibilité de me montrer s’il vous plait les frontières d’Arette? Où ça commence? Ou ça “s’arrête”? J’aime voir les limites. C’est quoi les bords d’Arette?

    • lamicroscopique@free.fr

      Ok je vais essayer de trouver un moyen de vous montrer les frontières d’Arette… Merci à tous pour vos retours qui m’encouragent… Je débute aujourd’hui les tournages des portraits topographiques. Si tout va bien, à partir de demain, je devrais arriver à en mettre en ligne certains. Cela devrait peu à peu dessiner les frontières du village.

  2. Isabelle Magnin

    Quel regard sensible! La proposition est tellement riche de devenir. Longue vie à un tel projet.

  3. Bonjour, je suis la petite fille de Madeleine (l’auteur du “il faut pégayer pour faire les bouquets”) et j’aimerais beaucoup avoir une copie de la vidéo tournée à l’église pour lui faire une petite surprise. Ce serait possible ?
    Tous les arettois sont très fiers de ce projet, vous faites du tellement bon travail !
    Merci d’avance
    Madeleine vous embrasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *