Un vent de folie douce souffle sur la microscopique apparemment…

Est-il provisoire ? Pérenne ? J’avoue l’ignorer totalement…

Toujours est-il que juste après avoir tourné le dernier plan du film, je suis tombée et j’ai fini aux urgences d’Oloron ! Tout en me retournant la cheville, la tête a peut-être vrillé un peu aussi ?

filmé le 12 octobre 2017, à Lourdios

Ce film pourrait être une dédicace à Lydie Paquet qui m’a appris le joli mot de Paréidolie*…

Comme monsieur Jourdain, qui faisait de la prose sans le savoir, je faisais des paréidolies à tour de bras en l’ignorant…

* Une paréidolie est une sorte d’illusion d’optique qui consiste à associer un stimulus visuel informe et ambigu à un élément clair et identifiable, souvent une forme humaine ou animale. C’est cette étonnante capacité du cerveau humain à “donner du sens”  là où il n’y en a pas réellement, et dont les mécanismes cognitifs sont encore mal connus.

Plus généralement, la paréidolie permet de saisir que toute perception est construction : c’est le sujet qui donne du sens à des stimulis perceptifs. Les exemples dans la vie courante sont légions : formes familières dans les nuages et dans diverses tâches et objets. (définition empruntée à : https://www.grapheine.com/divers/la-pareidolie-voir-des-visages-partout)

les mésanges charbonnières, corbeaux et étourneaux m’ont embarquée beaucoup plus loin que prévu…

filmé de septembre à décembre 2017, entre Arette et Féas

* merci à Air Rytmo pour m’avoir accordé l’autorisation d’utiliser le chant de Rosemary Standley et Dom La Nena

la microscopique est sur parlem tv, une web télé associative, participative, d’éducation populaire dont le berceau se trouve à Nogaro
merci à Jean-Luc Galvan d’avoir eu l’idée de cet échange culturel et territorial !