filmé le 31 décembre 2021, à Arette

avec Michel Oros et Sylvie Ananos

merci à Françoise Lagrave pour le prêt des photos et du plan utililsés dans le film

filmé à Arette, le 27 décembre 2021

Après “Fables – misapi” (autour de Jean de La Fontaine) et “ruines ou comment rendre visible l’invisible en suivant la licorne” (autour des ruines romaines de la ville), voilà le dernier volet du triptyque réalisé sur Château-Thierry.

Et comme son nom l’indique, nous avons clôturé notre découverte de la ville par le château !

avec Gaëlle Bourges, Zeph Maire et Julie Vuoso. Et la participation de Marjolaine Jouannetaud, François Blary et les habitant.e.s de la ville.

avec Stéphane Monteiro et Michel Assier-Andrieu à la prise de son et mixage ; Clément Yzerman (Otus productions) à l’étalonnage.

filmé à Château-Thierry en septembre 2020 dans le cadre d’une 3ème résidence de création à l’échangeur-CDCN.

production association Os

coproduction l’échangeur-CDCN Hauts-de-France

filmé à Arette, le 18 juin 2021

suite à l’article de Christian Muscarditz dans le journal de la microscopique n°2

vous pouvez recopier sur papier libre ce bulletin et nous le faire parvenir, merci de votre soutien !

à Arette :

  • à l’épicerie Vival Bergerot
  • à la boulangerie Pouey
  • à l’agence postale d’Arette
  • à l’hôtel de l’Ours
  • à l’espace tiers-lieu Pic Nic
  • sur le stand de La Mie Béarnaise (marché d’Arette le mercredi matin, marché d’Aramits le dimanche matin)

à Oloron :

  • à la galerie Aurélie Dupont, rue de la cathédrale

ou en s’abonnant pour le recevoir par courrier…

  • mars 2021 / n°1 / autour de Château Forest (à l’Ouest du village)
  • mai 2021 / n°2 / autour de l’abbaye laïque (au centre du village)
  • juillet 2021 / n°3 / autour du Col de Lie (à l’Est du village)
  • septembre 2021 / n°4 / autour de la Pierre Saint-Martin (au Sud du village)
  • novembre 2021 / n°5 / autour de Casteigts, le Bugala et Noye (au Nord du village)
  • janvier 2022 / 6 / autour du fronton (au Nord du village)
  • mars 2022 / n°7 / autour du quartier des chalets (à l’Ouest du village)

prochain numéro : en mai 2022 autour du quartier de la Mouline (au Sud du village)

Le journal de la microscopique c’est un journal participatif en lien (ou pas) avec les films du site de la microscopique ;

Où on met en partage notre manière d’habiter un territoire commun dans lequel chacun tisse une relation singulière.

Le journal existe depuis mars 2021, c’est un bimestriel s’appuyant sur certains films du site de la microscopique pour les développer en fonction des envies et connaissances des rédacteurs et rédactrices du village d’Arette et d’Ailleurs.

la microscopique a été accueillie par la plateforme coopérative Les Oiseaux de Passage. Merci à Cécile Lelarge de nous avoir mis en relation. Et merci à Charlotte qui a apporté son regard extérieur sur ce projet de la microscopique devenu si tentaculaire qu’il est difficile à résumer simplement pour moi.

https://lesoiseauxdepassage.coop/producer/697-la-microscopique

Ça y est ! Le n°1 du journal de la microscopique est revenu de l’imprimerie et nous avons créé l’association la microscopique pour pouvoir gérer plus collectivement et “officiellement” les activités autour de cette question initiale et centrale : comment chacun habite un territoire et comment ce territoire nous transforme.

Le journal est aujourd’hui en vente dans 8 lieux du village d’Arette :

  • la boulangerie Pouey
  • l’épicerie vival Bergerot
  • le bar tabac Chez Miké
  • l’espace Pic Nic
  • sur le stand de La Mie Béarnaise, sur le marché d’Arette (mercredi matin) et le marché d’Aramits (dimanche matin)
  • chez Laetitia, 8 rue d’Isaba
  • chez Mathilde, 10 rue d’Escamet
  • chez Claire, 78 rue Marcel Loubens

A Oloron, vous trouverez le journal en vente

  • La Galerie d’Aurélie Dupont, rue de la cathédrale

Et pour ceux qui habitent loin, vous avez la possibilité de vous procurer le journal en version numérique à partir du lien suivant :

https://www.helloasso.com/associations/la-microscopique/paiements/journal-de-la-microscopique-d-arette-format-numerique

Pour les futurs lecteurs vivants loin d’Arette mais qui aimeraient l’acquérir au format papier, nous cherchons une solution pour éviter que les frais d’envoi soient plus élevés que le coût du journal lui-même… Cela va se mettre en place petit à petit.

Dans ce premier numéro, vous trouverez des articles écrits par une dizaine d’habitants du village. Une partie des articles est consacrée à la vie du village, une autre partie des articles s’est appuyée sur le film “Château Forez” pour apporter de nouveaux regards sur un même sujet d’exploration.

Le 2ème numéro est en cours de préparation et sortira dans deux mois, c’est-à-dire début mai puisque nous sommes partis sur l’idée d’un bimestriel.

Nous croisons les doigts pour que le numéro 1 vous attire et nous permette d’imprimer le numéro suivant. En effet, le coût du journal – 2€ – couvre exclusivement les frais d’impression.

Nous espérons que la lecture de ce journal vous procurera du plaisir et l’envie de soutenir et/ou de participer.

filmé à Arette, le 10 janvier 2021

improvisation piano non accordé et chant : Zeph Maire

sons ambiance : Sylvie Ananos

image, montage, réalisation : Claire Ananos

Ça y est ! La maquette du premier numéro est terminée. Merci à chacun.e des contributeurs.trices ! Pour l’instant, l’équipe est composée d’une dizaine de personnes mais j’espère qu’elle grossira petit à petit.

Le journal est aujourd’hui imprimé en 5 exemplaires sur une photocopieuse classique A3. Ces 5 exemplaires vont permettre de passer en phase de test. Je m’explique : d’ici la fin janvier, l’idéal serait qu’une trentaine de personnes puissent avoir un exemplaire à disposition durant 24h pour le découvrir, le lire.

Suite à cette lecture, chaque lecteur pourra compléter un questionnaire qui nous aidera à peaufiner le projet, vérifier aussi sa viabilité et nous donner l’impulsion pour passer à une phase d’impression plus importante (en qualité et en nombre d’exemplaires).

Si vous avez envie de tester le journal, faites signe ! Vous pouvez écrire à l’adresse mail suivante : lamicroscopique@gmail.com

Aujourd’hui est aussi le jour de la clôture des votes sur le site du budget participatif 64.

156 personnes ont voté pour le projet du journal, merci infiniment pour leur soutien. Par rapport aux 319 projets proposés au vote, nous n’aurons pas assez de voix pour obtenir cette aide financière du conseil départemental. Nous allons inventer d’autres solutions pour permettre à ce projet de voir le jour ! A suivre…

C’est à partir d’aujourd’hui -et jusqu’au 4 janvier – que vous pouvez voter pour soutenir le projet du journal de la microscopique d’Arette !

Si vous avez plus de 11 ans et que vous habitez dans les Pyrénées-Atlantiques, vous pouvez voter afin de permettre à ce projet de voir le jour.

Chaque citoyen a la possibilité de voter pour 3 projets présentés. Et ce sont les projets qui recueilleront le plus de voix qui seront soutenus par le Conseil Départemental 64.

Arette est bien représenté puisque deux projets ont postulé au budget participatif 64 :

celui du journal de la microscopique porté par l’association Faisons Marcher Nos Rêves ;

et celui du mini-bus proposant des jeux itinérants porté par l’association La Ronde du Nous.

Et si vous pouvez partager auprès de vos connaissances et ami.e.s cet appel à voter, ce serait formidable ! Merci pour votre soutien !

Comment faire pour voter…

a) Aller sur la page suivante

https://www.budgetparticipatif64.fr/project/le-budget-participatif-64/selection/le-vote

et cliquer sur l’onglet “Voter” en haut

b) cliquer sur “inscription” en haut à droite

c) entrer les mots-clefs du projet que vous souhaitez soutenir parmi les 319 proposés. Sélectionner la page du projet pour l’ouvrir.

d) au-dessus du titre, cliquer sur l’onglet “Voter pour”

e) procéder de même pour 2 autres projets afin de valider vos votes.

merci !

Suite à l’exposition audiovisuelle et participative de la microscopique d’Arette en décembre dernier, l’idée a germé de créer une nouvelle variante du projet : co-construire un journal papier avec les Arettois.

Le projet a été déposé auprès du Budget Participatif 64 afin d’être accompagné et soutenu au niveau départemental. Vous pouvez le lire ici :

https://www.budgetparticipatif64.fr/projects/le-budget-participatif-64/collect/etape-de-depot-des-idees/proposals/le-journal-de-la-microscopique-darette?_locale=fr-FR

A partir du 21 novembre, vous pourrez voter pour ce projet et l’aider à voir le jour.

filmé à Château-Thierry, du 09 au 14 septembre 2019, monté entre mars et juin 2020.

En septembre 2019, nous sommes revenues en résidence de création à Château-Thierry avec Gaëlle Bourges et Julie Vuoso. Cette fois-ci, nous avions un ingénieur du son sur une partie du temps de résidence (le luxe !) : Stéphane Monteiro.

Nous avons travaillé autour des ruines romaines de la ville. Surtout dans le quartier des Vaucrises et un peu aux Blanchards.

Nous avons retrouvé certains protagonistes du premier film, notamment Josette Vasseur. Et nous en avons rencontré d’autres… comme Marjolaine Jouannetaud (archéologue au service d’archéologie de la ville de Château-Thierry).

Le montage du film a été fait durant la période de confinement due à la pandémie de covid19. Petite ironie de la vie de monter un film qui s’appelle “ruines” en ce temps obscur… Similitudes aussi entre la chute de l’empire romain et le temps présent…

Voici le 2ème du film du triptyque de Château-Thierry.

filmé à Arette, le 5 février 2020

avec Cécile Lelarge et Sylvain Airaud (espace Pic Nic)

Les premiers portraits “topographie humaine d’un espace commun” à Arette (et à Bagnols-sur-Cèze) datent de 2012 ! Il était temps de les reprendre, les poursuivre, les étoffer !

C’est Cécile et Sylvain qui débutent la nouvelle série de ces portraits. D’autres suivront je l’espère…

filmé sur l’île de Sein, le 9 novembre 2017

monté le 17 décembre 2019

avec Frédéric Ferrer, Lou & Marin Ferrer-Thibaut, les Sénans et Sénanes croisé.e.s

musique : Canon in D Major de Kevin MacLeod

article dans le journal “la République des Pyrénées”, mardi 10 décembre 2019

photographies de l’exposition/installation audiovisuelle de “la microscopique d’Arette” à la Maison des Métallos, Paris, le 6 décembre

merci à Hervé Nisic pour avoir pris le temps de photographier l’installation à ma place

carte Arette
ecran nord parrain
dessins mur sud
expo paris
dessins mur Est
dessins mur Sud
écran mur Ouest
dessins mur Ouest
expo paris
expo paris
mur Nord
mur Est
expo paris
expo paris
mur Sud
mur Est la vache
expo paris

Précédent
Suivant

mur Ouest
entrée carte

Précédent
Suivant

photographies de l’exposition/installation audiovisuelle de “la microscopique d’Arette” à l’espace Pic Nic à Arette les 29,30 novembre et 1er décembre 2019

mise en place et déroulement de l’exposition/installation audiovisuelle durant les 3 jours (quand il y avait le temps de faire des photos).

150 personnes sont passées durant l’exposition et ont laissé une cinquantaine de contributions.

Merci à tous les visiteurs, ainsi qu’à Frédéric Maire (Le Chaos), Cécile et Sylvain (espace Pic Nic), Janette (pour la com), Patrick (Artifix), Cynthia (Creativ id), Emilie (pour le soutien et la bonne humeur)

photographies de l’exposition/installation audiovisuelle de “la microscopique d’Arette” à l’espace Pic Nic à Arette les 29,30 novembre et 1er décembre 2019

contributions des visiteurs : les dessins de formes (format A4, paysage) et les grands formats

photographies de l’exposition/installation audiovisuelle de “la microscopique d’Arette” à l’espace Pic Nic à Arette les 29,30 novembre et 1er décembre 2019

contributions des visiteurs : les objets prêtés

photographies de l’exposition/installation “la microscopique d’Arette” à l’espace Pic Nic les 29,30 novembre et 1er décembre 2019

dessins de la forme d’Arette et textes (format A4 portrait)

affiche pour l’installation à l’espace Pic Nic les 29, 30 novembre et 1er décembre

filmé à Arette, le 10 novembre 2019, depuis le centre du village

les passages en V des grues vers l’Espagne au-dessus du village et le ciel poisseux actuel qui leur fait perdre le Sud…

et il va bien falloir se rendre à l’évidence… je suis fascinée par les oiseaux…

filmé à Casteigts, le 31 octobre 2019

filmé au Pas de Guillers, le 30 octobre 2019

filmé au Pas de Massaré, le 30 octobre 2019

filmé sur la route d’Issarbe, le 30 octobre 2019

Plus on descend vers le Sud de la limite du village, plus l’accès est compliqué quand on n’est pas “randonneur confirmé” car on arrive vers la Pierre St Martin et la frontière espagnole, très rocailleuse. Et pleine de gouffres…

J’y retournerai peut-être, plus tard, accompagnée par des connaisseurs (avis aux amateurs !) pour compléter le projet.

filmé à Arette, près de la maison Laborde, le 29 octobre 2019

filmé à Arette, le 29 octobre 2019

28. octobre 2019 · Ecrire un commentaire · Catégories: Arette · Tags:

filmé à Arette, le 28 octobre 2019

filmé à Arette, le 28 octobre 2019

En me demandant de préciser et montrer les frontières du village d’Arette, Frédéric Ferrer a relancé mon exploration minutieuse, microscopique, du village. Me voilà donc arpentant à l’aide de plusieurs cartes et d’une application GPS, à la recherche des limites Ouest, Sud, Est, Nord du village… Et je découvre des endroits que j’ignorais… Car les frontières du village sont vastes et incroyablement variées. Parfois même assez inatteignables pour moi…

Voici donc le premier film de cette série sur les frontières arettoises… On commence par la limite Ouest entre Arette, Lanne au nord, Ste Engrâce au sud.

A l’invitation de Frédéric Ferrer, la microscopique réalisée sur Arette -entre 2012 et aujourd’hui- va se déployer dans la salle 3 de la Maison des Métallos à Paris le 6 décembre 2019. Et dans le hall d’accueil, les visiteurs pourront découvrir le film réalisé avec Frédéric Ferrer sur l’île de Sein.

Le programme de la soirée concocté par Frédéric Ferrer (Vertical Détour) est ici : On s’effondre ou pas ?

La présentation de la microscopique le 6 décembre est ici : before la transition #1

L’installation de la microscopique Arette, à la Maison des Métallos, nécessite que je retravaille la présentation des 54 films réalisés sur Arette depuis 2012. Il y a eu la version “blog” des films, puis la version “projection” d’un film d’une heure, à présent il y aura la version “installation”.

Avec l’aide de l’espace Pic Nic d’Arette et de la société Le Chaos, nous ferons un “galop d’essai” de cette installation le 29 novembre pour la présenter aux Arettois (es) avant de “monter à Paris”

D’une part pour me permettre de tester l’installation dans l’espace, voir si elle fonctionne, s’il est possible de l’améliorer en fonction des retours des visiteurs à Arette, chez Pic Nic…

D’autre part pour proposer aux Arettois (es) de contribuer à l’installation à Paris en apportant des petits mots, des objets (pas trop gros car je pars en train !), toute contribution personnelle au projet qui évoque pour vous Arette et le fait d’avoir choisi d’y vivre*.

J’emporterai avec moi toutes vos contributions et les installerai avec les films. C’est important pour moi que la microscopique soit partageable à l’intérieur même du territoire filmé, mais aussi qu’il y ait un lien entre les territoires, une conversation, un échange…

*si ce sont des objets auxquels vous tenez, je vous les ramènerai évidemment après la soirée du 6 décembre

Tout arrive ! La page de la microscopique sur l’île de Sein est enfin en ligne avec 2 ans de retard sur le tournage… Pour l’instant il n’y a qu’un seul film réalisé avec Frédéric Ferrer fin 2017. Le suivant est en cours de montage, il me/nous faudra patienter un tout petit peu plus… à bientôt

Je n’étais pas vraiment partie pour filmer la Junte de Roncal, juste y assister, mais quand j’ai vu les vaches apparaître et mettre l’assemblée à leur diapason, je n’ai pas pu m’empêcher de les filmer… avec mon téléphone du coup, faute de mieux…

filmé le samedi 13 juillet 2019, à la Pierre St Martin

la junte de Roncal – ou Tribut des 3 vaches – est une cérémonie célébrée le 13 juillet de chaque année, au niveau de la borne internationale 262, marquant la frontière entre la France et l’Espagne, au col de la Pierre St Martin. Lors de cette cérémonie, les maires béarnais de la vallée de Barétous remettent à leurs homologues de la vallée de Roncal, 3 vaches, en vertu d’un traité vieux de plus de 6 siècles, considéré comme étant le plus ancien actuellement en vigueur en Europe.

Quelques mois plus tard, le montage de Fables est terminé. Au passage, j’ai rajouté le sous titre “misapi” qui provient d’un proverbe congolais évoqué par Natacha, une habitante du quartier des Blanchard de Château-Thierry.

Voici le 1er du film du triptyque de Château-Thierry.

filmé à Arette et Aramits, le 21 février 2019